Le handicap psychique ou handicap mental ?

Qu’est-ce que le handicap psychique ?

24 Jan 2020

Le handicap psychique, conséquence de la maladie psychique (appelée parfois maladie mentale, ce qui renforce la confusion), reste de cause inconnue. Les capacités intellectuelles sont préservées, c’est la capacité de les mobiliser qui est déficiente. Les manifestations sont irrégulières et peuvent se présenter par crises plus ou moins fréquentes qui altèrent le comportement.

Le handicap psychique est la conséquence de diverses maladies :

  • Psychoses,
  • Troubles bipolaires,
  • Troubles de la personnalité,
  • Troubles névrotiques comme les TOC (troubles obsessionnels compulsifs) ou phobies

 

Dans le handicap psychique, c’est l’organisation qui est en cause, comme l’organisation du temps, l’anticipation des conséquences d’un acte, la possibilité de communiquer de façon participative, mémoriser ou concevoir les réactions des autres, associés à l’absence de participation sociale.

Les fonctions altérées par les troubles psychiques conduisent à des limitations d’activités et de capacités qui peuvent se ressentir au travail, notamment une ou plusieurs de ces limitations :

  • Difficultés à s’organiser (planifier, organiser, anticiper)
  • Difficultés d’apprentissage
  • Difficultés à se concentrer, fixer son attention et à mémoriser
  • Difficultés pour « se mettre à la place de l’autre » et le comprendre
  • Difficultés pour se montrer sensible aux émotions d’autrui, se montrer compréhensif et capable de tact et de respect
  • Difficultés pour identifier les rôles sociaux, la signification des situations sociales 
  • Difficultés à initier une action de base, c’est-à-dire les gestes élémentaires de la vie quotidienne
  • Difficultés à anticiper, à entreprendre ou à persévérer
  • Difficultés à gérer le temps et le stress
  • Absence de curiosité, désirs
  • Difficultés à évaluer ses capacités, à reconnaître ses limites et à les prendre en compte
  • Difficultés à savoir demander de l’aide en cas de besoin et à coopérer aux soins

 

L’intégration professionnelle est néanmoins possible dans de nombreux cas mais peut nécessiter certains aménagements ou adaptations des pratiques managériales afin de sécuriser la personne dans son environnement de travail (aménagement d’horaires, suivi personnalisé, limitation des changements et du stress,…).